AccueilGalerieRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Information

Pour toute information officielle et demande de renseignements, merci de contacter le refuge au
03 88 71 01 71
ou par mail, spasaverne67@yahoo.fr

Pour tout ce qui concerne le forum,
contactez
Ronron ou Gribouille



AIDEZ LE REFUGE




Derniers sujets
» Bonjour
Sam 28 Jan 2017 - 22:51 par gabrielle

» enfin moi
Lun 17 Oct 2016 - 16:42 par lucile

» bonjour je suis nouvelle
Dim 25 Sep 2016 - 10:26 par bilouche67

» Je me lance
Sam 24 Sep 2016 - 22:29 par katz89

» Bonsoir
Dim 31 Juil 2016 - 17:13 par PAPY HONDA

» Quelques photos ...
Lun 4 Juil 2016 - 20:36 par charlie67

» Faut-il saborder le forum ?
Lun 27 Juin 2016 - 21:09 par charlie67

» BESOINS...
Jeu 23 Juin 2016 - 10:17 par charlie67

» Décalage horaire du forum
Mar 21 Juin 2016 - 10:42 par Gribouille

» PANDORA
Dim 19 Juin 2016 - 10:38 par charlie67

» Je viens d'envoyer ma demande de marrainage....
Ven 17 Juin 2016 - 20:45 par bilouche67

» Bonjour
Ven 17 Juin 2016 - 16:21 par MaxCalco 74

» bonsoir à tous
Lun 8 Juin 2015 - 21:07 par HAFLEUR

» Bonjour
Lun 8 Juin 2015 - 19:27 par gabrielle

» Nouvelle venue
Mar 31 Mar 2015 - 20:28 par bilouche67

Horloge
Partenaires animalier










Mon chaton






Meilleurs posteurs
Ronron
 
Sylvia
 
anakin
 
Béatrice.
 
Gribouille
 
Léonie
 
Danielle
 
ctheusine
 
JAJA
 
gabrielle
 
Réseaux sociaux

Partagez | 
 

 Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 4 Mar 2012 - 23:35

C'était un soir de novembre 1994. Je n'avais réellement rien fait de particulier. Oui mais voilà, ce chaton noir et blanc s'était installé sur son séant, me fixant. Nous devisions de choses et d'autres mes amis et moi. Je m’étais rendu à Bartenheim dans un but précis. Et le but c'était lui qui était en train de le définir, de le viser de son regard émeraude : moi.

Victor, c'est son nom.

Victor fut son nom.

Le 06 janvier 2012, peu après 17 h 00, à la clinique vétérinaire St Bernard de Mulhouse, le Docteur Mathieu m'a demandé si je souhaitais rester seul avec Victor pour lui faire mes adieux. Je ne suis pas resté. Je suis parti à l'assaut de ce qu'il me restait de vie alors qu'à lui une seringue s’apprêtait à cueillir la sienne.

Ce n'était pas le premier ami perdu. Mais ce n'était pas qu'un ami. C'était bien plus. J'étais son ombre. Il fut ma lumière. Et depuis j'avance à tâtons, me heurtant à chaque aspérité de ce monde qui ne m'est rien sans mon chat d'amour.

Mais je me souviens aussi. C'était au début de ce dernier mois de décembre. Alors que les jours de Victor se comptaient sur le boulier hystérique de sa maladie. Je sentais son regard dans mon dos. Je surfais sur le net. Lui, couchait sur le lit placé à trois mètres de l'écran m'observait. Les chats cela comprend bien plus qu'on ne l'imagine. Je visitais votre site à la recherche d'une éventuelle apparition, un éclat félin pour l'après. L'après Victor ? C'était comme s'il y avait eu un accord tacite. Un peu comme dans l'exceptionnel bouquin de Romain Gary : Clair de femme. Costa Gavras en a offert une belle adaptation au cinéma. L'histoire d'une histoire d'amour que la maladie de l'un des protagonistes s’apprête à briser. La femme sait qu'elle va mourir. Elle va pousser l'homme qu'elle aime dans les bras d'un autre parce que l'amour ne s'achève jamais. Elle le fera de son vivant. Elle le fera en toute connivence.

Et bien dans le regard de Victor j'ai lu comme un clignement. Comme un accord tacite. Comme quelque chose qui m'annonçait : ce sera Lilou puisque son histoire t'émeut. Ce sera Lilou parce qu'elle est belle et que sa robe blanche et noire ressemble un peu à mon pelage finissant. Tu nous continueras nous, toi et moi, en inscrivant dans tes vieux jours, une nouvelle aventure de vie. Je serais bien un peu jaloux. Mais là où je vais, je n'ai que de la patience à avoir : celle de t'attendre, puisque tu me reviendras un soir pareil à celui-ci et tout sera accompli.

En ce dimanche soir, à quelques heures de l'arrivée de Lilou, je songe à toi, mon cher chat, mon ami, mon frère, mon double, Victor que je ne cesserai jamais d'aimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béatrice.
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 10909
Localisation : Angers. 49000
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 2:07

Que dire aprés un si beau, si émouvant, si sensible texte....

Merci d'être venu ici, merci d'être là, enfin, pour Lilou qui attend depuis 2 ans, 2 mois et quelques jours celui qui pourra l'emmener loin de cet enfer qu'est devenu pour elle le refuge.

Je ne peux que souhaiter avec bonheur la bienvenue à celui qui aime encore Victor, qui va aimer Lilou et qui aime Romain Gary !

Bienvenue Spirit of Hooli.

___________________________________
Cliquez sur le petit panneau ci dessous pour voter au Weborama et faire connaître le refuge : )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gribouille
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 9716
Age : 47
Humeur : :o((((((((((((((((((
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 6:56

Tss tsss les forumeurs/forumeuses n'étaient pas au courant, ce devait être une surprise... on ne pourra même pas faire jouer au kikaétéadopté

Mais en lisant ce texte magnifique, je pleure, belle façon de démarrer la semaine lol!. Je me demandais qui était cette belle personne qui voulait accueillir Lilou, lui offrir enfin un foyer, le foyer qu'elle attend depuis si longtemps, maintenant je sais : c'est une personne que j'aime déjà, rien qu'au travers de ces quelques lignes

Alors bienvenue sur le forum, et un ENORME merci pour cette magnifique adoption qui fait encore couler mes larmes, mais des larmes de joie, des larmes de bonheur

Merci pour Lilou

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paradis-des-chats.com
Kroug
Bénévole
Bénévole
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 33
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 8:43

C'est fini ces cachotteries Régine !
En tous cas, quelque chose me dit que Lilou sera bien clin
Fabuleuse future adoption en vue ! Merci !
Et une pensée pour Victor... on pourrait avoir une petite photo?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakin
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 11149
Age : 33
Humeur : Crapule, Mimi Junior; je ne vous oublie pas
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 8:45

Bonsoir et :bienvenue: ,

Que d'émotions éprouvées en lisant votre récit; vous partagez avec nous un bout de votre existence, votre rencontre et votre séparation avec Victor. Perdre un être cher est douloureux mais Victor vous a autorisé à vivre, à vivre avec un autre compagnon qui n'est pas n'importe quel chat: Lilou!

Je suis ravie que vous puissiez l'accueillir chez vous. Ce soir, je vais guetter avec impatience les nouvelles de la belle arrivée dans son nouveau foyer.

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gribouille
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 9716
Age : 47
Humeur : :o((((((((((((((((((
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 9:19

Citation :
C'est fini ces cachotteries Régine !
Désolée, mais je n'avais pas envie de faire de fausse joie, au cas où l'adoption ne se concrétise pas, pour x raison. C'est comme pour Tigerle, je le savais depuis début de semaine, mais on n'est pas à l'abri d'un souci de dernière minute, alors je préfère être sûre avant de donner une info

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paradis-des-chats.com
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 10:01

Bonjour et bienvenue!

Quel bel hommage, j'en suis toute retournée et mes yeux se mouillent! larme1

Perdre son ami à 4 pattes est toujours très douloureux!

Merci d'ouvrir votre coeur et votre maison à la belle Lilou, je vous souhaite à tous les 2 beaucoup de bonheur! Etreinte




___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
Ami(e) des animaux
Ami(e) des animaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 585
Age : 31
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 29/08/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 10:09

Vraiment très beau texte et quel magnifique geste que de continuer l'aventure avec Lilou.

Bienvenue parmi nous et belle et longue vie aux cotés de la puce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-François
Larve
Larve


Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 11:50

Trés réaliste...

Quelqu'un qui n'a jamais vécu la chose ne peut pas comprendre, on m'aurait dit avant que je ressentirai ça un jour pour un animal, je ne l'aurais pas cru...

Pourtant c'est bien le cas, c'est exactement ce que j'ai ressenti à la mort de mon chien, la perte d'un "frère" d'une "lumière".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Tours de Chats"
Chat
Chat
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 16:58

Bienvenue sur le forum .... enfin clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 18:09

Et voilà les premières nouvelles à la Une de notre journal du soir... Demandez "La voix du
chat"...

Train de 14 h 51. Arrivée à Mulhouse à l'heure. Lilou ne se montre nullement craintive : le museau collé contre la paroi transparente de sa boite de transport elle semble goûter ces paysages inconnus. Rue de l'Arsenal. 2ème étage. Je pose la boîte sur le lit. Il faut toujours "impatienter" un peu les filles. Je salue Camarade et Chico, câline Neige. Vérifie que les lapinoux sont fidèles à leur poste de guet, sur leur monticule de foin. Constate que les chinchillas dorment du sommeil du juste. Il est temps. L'instant espéré pointe le bout de son nez comme Lilou le fait contre la porte qui enfin s'entrouvre. Il est 16 h00.

Ma belle demoiselle fait le tour du propriétaire. Non pas du chevelu hystérique qui m'affuble d'un loyer démentiel. Non de ce "nouveau chez elle". Car je suis certain qu'elle a déjà compris. Tout compris. Je m'attendais à la voir se faufiler sous un meuble, inquiète de je ne sais quoi. Ce qu'elle fait, trois secondes seulement, histoire de constater que Lap-1 et Lap-2 (les lapins nains béliers) se promènent parfois dans le coin. Ressort. A l'égale vitesse. Comme le serpentin du même nom. Et file dans tout l'appartement, fouine, fouille, grimpe, navigue, se désarçonne, hume, pourlèche, saoulée de toutes ces odeurs qu'elle sait déjà n'être pas qu'humaines.

Il est 16 h 25. Je m'assois sur le bord du lit. Elle me saute sur les genoux. Euh... pardon... mais ça va un peu vite là... belle jouvencelle... Et si vous me présentiez vos parents ? Je n'ai pas le temps de conclure... ma phrase que la voilà collée contre la porte du salon d'où vocifère une voix à la fois amicale et impatiente. L'un des Amazones à Front blanc m'houspille. Il aimerait sortir de sa cage. Doucement. Tu es un oiseau et elle un chat. Apprivoise-là cahin-caha si tu veux conserver l'intégralité de ton plumage émeraude.

Soudain elle stoppe sa course. Là, au milieu du salon, dans leur vaste cage respective, Lap-1 et Lap-2 la fixe de leurs prunelles moqueuses. Première rencontre intra terrestre. Ça va. Ils se saluent discrètement.

Camarade ne dit plus rien. Son frangin Chico, toujours discret observe l'étrange pelage blanc et noir qui serpente en contrebas et glisse, "couleuvreusement" dans la pièce adjacente... la chambre des chinchillas. Elle ne connaît pas. Je m'en doutais. Leur odeur ne lui évoque rien. J'ai nettoyé leurs 17 cages dimanche matin. Et de là où Lilou se tient, elle n'aperçoit que les jambages des tables qui supportent les cages. Elle file dans la cuisine et pose ses velours sur la table de travail. Disparaît dans la salle d'eau. Revient le museau empoussiéré... Je sais, je sais... Derrière la machine à laver faudrait aussi songer au rôle du balai...

16 h 40. Elle observe le bal des pigeons qui cette fois ci n'ose s'aventurer trop près du rebord de fenêtre. C'est pourtant l'heure de leur diner de grains. Ils patienteront. Mais je connais ce petit miaulement sec, comme un claquement. Comme le bruit de la culasse d'un fusil que l'on arme. C'est en elle, le fauve veille. La vitre aussi, heureusement.

16 h 45. Assis dans le fauteuil je l'appelle à tout hasard, certain d'un refus discret. Mais non. La voilà sur mes genoux en train de me faire goûter son pelage repassé de frais. La première morsure viendra plus tard. C'est Lilou qui décide de la qualité et de la quantité de câlins. Ok, il apprend vite, songe-t-elle, amusée.

17 h 45. Je vous écris. Elle passe et repasse entre mes avant-bras et le clavier. Elle est chez elle. Il va falloir que je lui demande si je peux désormais rester auprès d'elle. C'est comme ça les chats. Ça vous autorise juste à les aimer...

A bientôt...

PS :

J'allais oublier. Dans l'entrée, qui est en fait une pièce à elle seule, il y a un meuble noir. Sur le plateau de celui-ci, deux photos et quelques urnes. Des chinchillas disparus m'ont enseveli sous le chagrin. Mais comme nous sommes tous poussières d'étoiles, j'ai créé ce jardin pour eux. Leurs cendres, où plutôt le carbone de mes étoiles dort à l'abri du froid et de l'oubli. Chacun à sa place. Elle a frôlé de son museau la dernière urne. Un joli cube de résine claire. Elle vient de saluer Victor... Je suis sortie faire quelques pas et quelques courses. Il ne faut jamais pleurer devant une jolie femme, enfin pas la première fois, quoi...

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Tours de Chats"
Chat
Chat
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 18:14

Merci !!!!!!!!!



J'attendais avec impatience ...... à 2 doigts de téléphoner rire5



Attention hein, fenêtres fermées!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 18:36

Fenêtre fermées... Heureusement aussi pour les voisins car les perroquets sont odieusement bruyants ce soir. D'habitude ils "sortent" et "rentrent à plus d'heure"(euh... les perroquets... enfin, les voisins aussi...). Mais ce soir c'est diner entre amoureux. Juste Lilou et moi. Na !

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gribouille
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 9716
Age : 47
Humeur : :o((((((((((((((((((
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 18:54

je n'ai plus de mots tellement je suis heureuse, et ravie

et à Lilou

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paradis-des-chats.com
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 19:02

Merci!!!! c'est trop génial, chez toi il y a une arche de Noé miniature ! rire5

Je suis contente pour Lilou, elle sait qu'elle est chez elle et bien sûr pour toi aussi!!

___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 19:53

Demain en fin d'après-midi, suivant l'attitude de Lilou je vais commencer à lui présenter ses "colocataires". Je vais y aller doucement même si je la sens "euphorique".

Demain ce sera donc Neige, la Cacatoes Alba. Examen de passage important pour l'une et l'autre car une Cacatoes est exclusive. Mais je ne me fais pas de souci. Mon animalier qui a lui aussi une arche de Noé à domicile - hors magasin il récupère tous les malheureux à pattes poilues et à plumes - m'a précisé que chat et perroquet peuvent devenir les meilleurs amis. C'était déjà le cas avec Victor même s'il regardait tout cela avec son détachement habituel. C'était un vrai mec cool.

Là où je m'inquiète davantage c'est qu'avec l'arrivée du printemps les souris vont réinvestir l'immeuble. J'espère que Lilou par sa seule présence va les éloigner sans les croquer. Elle a déjà, repéré un curieux manège "glissant" de la cuisine vers le salon où se goinfrent les perroquets en éjectant une belle quantité de graines pardessus leurs bastingage Costa Croisières.

Victor ne leur fit jamais le moindre mal aux passagères clandestines mais ne les inquiétant pas elles prirent leurs aises. J'espère un peu plus de rigueur, hein, soldat Lilou !

Lilou apprécie tellement le fauteuil de cuir du bureau que j'en ai été réduit à me poser sur une chaise de cuisine. Normale. Elle est chez elle maintenant. Et rien qu'à la regarder, je sais qu'elle est illuminée de bonheur. Moi aussi. Merci de vos messages.

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurence
Protecteur fou
Protecteur fou
avatar

Féminin Nombre de messages : 4328
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 20:41

merci à vous !!! vos mots sont étonnants, super émouvants
Lilou est comme beaucoup de nos chéris de saverne qui attendent tres, tres et trop longtemps, mais arrivent à faire venir à eux des adoptants extra-ordinaires
Lilou n'est surement pas toute simple mais vous avez tout ce qu'il faut pour la comprendre, et lui donner enfin une vie aussi belle qu'elle
j'espere que ça se passera bien avec tous vos autres chanceux
calins à la toute belle, si elle veut !
et bizzzous à vous

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronron
Admin du forum
Admin du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 18348
Age : 44
Localisation : Ajaccio
Humeur : ;)
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 5 Mar 2012 - 22:58

Magnifique texte qui nous émeut tous évidemment. Quelle belle plume et une entrée fracassante sur le forum :bravo
Au plaisir de te lire et surtout pour les nouvelles hola

___________________________________
Romi

Deux albums de mon Zom sont sortis :Pour acheter c'est ici
Pensez aussi à voter pour lui 1x par jour : ICI et devenez fan de sa page FACEBOOK, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronron2a.canalblog.com/
delphine
Bénévole
Bénévole
avatar

Féminin Nombre de messages : 4110
Age : 48
Localisation : sud strasbourg
Humeur : parler de stérilisation et castration
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mar 6 Mar 2012 - 8:16

Enfin la belle Lilou a elle aussi un foyer, et quel foyer! je suis ravie pour elle. :bravo Ravie également que tu ais décidé de la sortir du refuge. Il est beau de voir qu'elle prend ses marques, je suis impatiente de découvrir son intégration prochaine avec tes autres compagnons. A ce propos, je ne suis plus... il s'agit de 17 chinchillas, 2 cacatoès et 2 lapins nains?... gratte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kroug
Bénévole
Bénévole
avatar

Féminin Nombre de messages : 2894
Age : 33
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mar 6 Mar 2012 - 9:10

Bravo et merci pour cette adoption et les excellentes nouvelles ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linéa
Protecteur habitué
Protecteur habitué
avatar

Féminin Nombre de messages : 1522
Age : 27
Localisation : Haguenau
Humeur : La plus heureuse du monde ! <3
Date d'inscription : 15/10/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mar 6 Mar 2012 - 12:17

Les mots ne me viennent pas.. mais les frissons oui...

Merci pour tout ! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mar 6 Mar 2012 - 17:15

Bonsoir,
Je réponds à ta question Delphine :
il y a 13 chinchillas garçons ; 13 chinchillas filles (ça c'est de la parité, hein ?) ; une cacatoes Alba ; deux Amazones à front blanc (frangins car j'ai pu reconstitué leur famille) ; 2 lapins nains béliers (frangins aussi mais qui sont passés récemment par les ciseaux d'un mec qui n'est pas vraiment coiffeur... plus quelques pigeons qui ont élus domicile autour de la fenêtre de la cuisine... plus quelques souris qui ne sont pas nécessairement les bienvenues mais qui, suivant les saisons, viennent grignoter les excès de table des perroquets et, parfois, un jolie brune courtement vêtue de la famille euh... ah ben oui... des humains...

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mar 6 Mar 2012 - 22:20

Quelques photos de Lilou avec certains de ses nouveaux compagnons. Les présentations ont été faites pour (et par) les perroquets. En revenant de la cuisine avec Neige (la belle Cacatoes sur mon épaule) j'ai entendu les deux garçons Amazones se disputer et soudain s'envoler dans la pièce où se trouvait Lilou. En bondissant, Neige a atterri - à l'instar d'une navette spatiale américaine maladroite autant que malchanceuse - face à Lilou. Chico le second Amazone s'est posé à deux mètres d'elle cependant que Camarade agrippé à l'étagère au dessus du bureau stridulait plus ou moins "l'International' en hurlant dans son bolivien natal : "les perroquets vêêêrrrrrts seront le genre humain"... Résultat ? La pauvre Lilou a filé sous le bureau sans demander son reste.

Sans le vouloir j'ai acquis de part et d'autre du respect mutuel saupoudré d'une pointe de trouillomètrie proche du zéro absolu. Vaccination gratuite aujourd'hui assurée. Excellent pour la prochaine rencontre !

[img] [/img]

Mais tout rentra dans l'ordre des psittaciformes...
[img][/img]

Et puis la rencontre indirecte avec Lap-1...
[img][/img]

ainsi, faute de "poulets rôtis" et de "lièvre aux orties", notre belle Lilou s'est rabattue sur... des oiseaux et des papillons en papier au milieu des peluches de chats...
[img][/img]

avant que de conclure : diantre, quelle rude journée !
[img][/img]

sous le sourire énigmatique de mon regretté Victor qui irradie de son évanescence toute chose ici bas :
[img][/img]

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi
Protecteur accro
Protecteur accro
avatar

Féminin Nombre de messages : 3950
Age : 55
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mer 7 Mar 2012 - 6:25

:bienvenue: et belle famille merci pour les belles photos et surtout pour Lilou Etreinte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mer 7 Mar 2012 - 7:50

Lilou a de quoi s'occuper avec tous les copains et copines à poils et plumes !

Merci pour les belles photos, je trouve qu'elle est déjà très à l'aise, on dirait qu'elle a toujours vécu là... Etreinte


___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Tours de Chats"
Chat
Chat
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mer 7 Mar 2012 - 15:14

Merci Claude!


Et ça a marché pour les photos clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucile
Ami(e) des animaux
Ami(e) des animaux
avatar

Féminin Nombre de messages : 1287
Age : 44
Localisation : CUS
Date d'inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Mer 7 Mar 2012 - 19:07

Très jolis textes ! :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joanne
Protecteur VIP
Protecteur VIP
avatar

Féminin Nombre de messages : 5592
Localisation : alsace
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Jeu 8 Mar 2012 - 11:02

C'est une très belle histoire.

Une chose est sûre, Lilou ne va jamais s'ennuyer chez toi!

___________________________________
Betsy, Théo, Léo, Vanille, Charlie, Delphette, Sarah, Chopin et Ginger .... vous serez pour toujours avec nous dans notre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 11 Mar 2012 - 18:51

des nouvelles de Lilou...

___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 11 Mar 2012 - 19:43

Des nouvelles ? Elles ne vont pas tarder. Disons que j'ai "découvert" le caractère bien trempée de la demoiselle. Ce qui par ailleurs me plaît bien. Elle n'est pas en faïence ! En termes moins élégants cela signifie que ce n'est pas "une potiche de Tf1 juste placée là pour sourire !"

Pour l'heure je termine le nettoyage des cages des lapins, des promenoirs de perroquets et je nettoie quelques errements de la "belle"... A dans quelques minutes...

Ceci dit, elle est magnifique ! Et je l'aime !

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 11 Mar 2012 - 20:48

le coup de foudre, quoi! rire5


___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 11 Mar 2012 - 22:18

Le coup de foudre, certes mais pas loin de la paire de baffes... J'ai passé près de deux heures a peaufiner photos et texte et Mademoiselle Lilou a judicieusement promené ses pattes sur le clavier de mon travail... Bon. Les photos sont récupérables... le texte, lui, is dead, la société Microchiotte de Monsieur Bill Gates se révélant incapable de sauvegarder des fichiers DocX Temp lisibles. La haine... le film ? Euh... C'est rien à côté !

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 11 Mar 2012 - 23:23

Ah lala, ces fifilles trop curieuses qui mettent leur grain de sel ou papattes!! pouf

___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 12 Mar 2012 - 0:17

Reprenons.

L’arbre à chat a débarqué 48 heures après sa commande et muni de tout le matériel adéquat, sauf la notice totalement illisible, j’ai demandé l’aide de Lilou. On ne peut pas affirmer péremptoirement qu’elle m’a été d’un grand secours, puisque à chacune de mes interrogations concernant l’utilisation de telle vis ou de telle planche, je me voyais opposer un « Miaou » qui masquait mal son absence total d’investissement personnel…


Relativement rassuré quant à mon (absence de) talent de bricoleur, je fis découvrir la nouvelle aire de jeu à l’élue féline de mon cœur. Je ne saurais l’affirmer, mais l’enthousiasme débordant de la demoiselle ne sautait pas aux yeux…


Peut-être à cause de la couleur ? Mais c’est bien sûr. Elle était déçue par la couleur (soupir…)…


Et pour ne pas sombrer dans un chagrin que j’imaginais vif, je la vis s’installer mo(rose) dans un couffin à SES couleurs de fille !


Pour me faire pardonner je lui installer un grand tapis entreposé depuis longtemps sur une armoire parce que feu Victor l’avait utilisé sauvagement pour y laisser quelques empreintes olfactives masculines de chat non châtré…


La coquine finit par se ranger des garçons car son plus grand plaisir après eux, venait de trouver à s’installer sur ma table… le repas du midi. Je l’ai prise « au vol » si je puis dire…


Je décidais aussitôt de la punir à coups de fouet furieusement assenés…


Rompue, éperdue, écroulée de chagrin et de solitude, elle finit par abandonner toute main secourable…


… et comprenant que l’issue du combat relevait de l’impasse, accepta la sentence du sommeil…


…et s'y épuisa un gros morceau d’après-midi…


… cependant que Victor, ici, ailleurs et partout désormais, veillait sur le repos de « notre » belle…


… laquelle finit par revenir de sa nuit… heureuse d'être parmi nous.


… à bientôt pour de nouvelles et trépidantes aventures de la belle au bois vivant…

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béatrice.
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 10909
Localisation : Angers. 49000
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 12 Mar 2012 - 2:01

Merci, merci pour les nouvelles de ...la nouvelle vie de Lilou !

En regardant le nouvel arbre, je me disais que ce panier rose juste à coté était trés attirant, mais je suis une fille, alors, le rose évidemment ... rire5

C'est un peu comme Ursaff, récemment adoptée par Ctheusine, aprés avoir passé prés de 2 ans au refuge, elles semblent toutes deux être chez elles depuis toujours.

Et je ne sais pas comment était le texte disparu, mais les légendes des photos sont un plaisir à lire, et à rire.

___________________________________
Cliquez sur le petit panneau ci dessous pour voter au Weborama et faire connaître le refuge : )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Tours de Chats"
Chat
Chat
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 12 Mar 2012 - 17:46

Claude....MERCI ! clin

Et pour l'attirer sur l'arbre il y a l'herbe à chats ... s'il en reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 12 Mar 2012 - 22:00

Merci pour les aventures et les photos de la très belle Melle Lilou! rire5


___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Ven 23 Mar 2012 - 23:05

Si je trouve un peu de temps disponible, je vais bientôt vous donner de nouvelles nouvelles de Lilou... mais aussi de la disparition d'un ami chinchilla auquel je tenais immensément. Il y aura des photos... de chinchillas. Vous me pardonnerez ? Sinon Lilou... m'autorise désormais à restez chez elle... car c'est vraiment chez elle désormais.
[img][/img]

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Sam 24 Mar 2012 - 9:03

Qu'est ce qu'elle est belle Lilou! Etreinte

BIENVENUE et belle vie dans la maison de LILOU! rire5

___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gribouille
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 9716
Age : 47
Humeur : :o((((((((((((((((((
Date d'inscription : 08/06/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Sam 24 Mar 2012 - 11:44

désolée pour le chinchilla

Et bien sûr pour les photos, tous les poilus sont les bienvenus !

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paradis-des-chats.com
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 25 Mar 2012 - 3:19

Oudini était son nom.

Il est né des amours immoraux d'Isa la chinchillate débarquée dans ma vie le 27 décembre 2004 et rompant avec elle le 06 août dernier…
et de... son propre fils, le magnifique Kangou, venu sur terre en septembre 2005, et qui doit le sien à une posture étonnante lorsqu'il s'endort... debout... les mains dans les poches imaginaires de son chaleureux pelage…
En avril 2007, alors que nous venions d’emménager dans le présent appartement afin d’offrir une véritable chambre aux chinchillas (ils n’étaient encore que six) les statistiques de leur infinitésimale population explosèrent. Nous étions Luxembourgeois… nous devînmes Chinois… En trois journées, nous eûmes… 8 bébés ! La jolie Bebeto en « pondit « trois »… sous le regard « fraternel » de sa grande sœur, Kalamity qui…
… dès le lendemain en fit autant…
… ce qui assurait aux parents le soutien financier de la branche « famille nombreuse » de la Sécurité sociale… tout en offrant à la Caisse de retraites des chinchillas un précieux pécule…


Toutes ces considérations financières autant que génétiques entrainèrent la visite du géniteur, un certain Monsieur Opaque, bigleux de son état (d’où son nom)…

… mais qui redevint rapidement clairvoyant à l’heure des couches…
…alors que Isa, la maman des parturientes (devenue subitement grand-mère) ne nous « offrit que deux autres braillards » au troisième matin… (fainéante !).
Ces deux-là furent les plus inattendus qui soient. Dame ! Le Papa éventuel (du moins le mari) était décédé voici déjà sept mois et ma voisine de l’étage d’en dessous genre « humanoïde question pour une championne », très au fait des « choses de la vie » m’assena « c’est à cause de la spermathèque, toutes les femelles rongeurs en ont une »…

J’eus beau vider les cages, je ne trouvais rien qui pût s’apparenter à une boîte à pharmacie avec tubes à essais, azote liquide, Docteur Folamour en blouse blanche, ni la moindre boîte de préservatifs à usage chinchillesque… Il fallut se rendre à l’évidence… tout en masquant sa honte… Isa et son fils avaient « fauté »…

Une petite fille et un petit garçon illégitimes ? Ben non. C’est la vie qui légitime l’amour, pas le code civil. Et comme la fifille ressemblait de plus en plus au top model de sa maman, on la prénomma « Bis ».

Et le garçon, sac à dos et piolet de grandes randonnées entre les pattes (euh… ben oui…) on finit par l’appeler… souvent… pour qu’il revienne… les cages les plus cadenassées ne résistant pas à son désir de grand large… fut interpellé par la patrouille de recherche (alias.. moi) : Oudini, du nom du roi de l’évasion funambulesque, mais sans la 8ème lettre de l’alphabet tombée dans l’Houblie Halsacien Hoplà…


Bien que la consanguinité n'eût affecté que cette première génération, Oudini et Bis mirent du temps à s'approcher de la taille d'adultes chinchillas. Longtemps ils demeurèrent "petites portions", compromis entre enfants chinchillas et adolescentes tardifs, mais généreusement dotés d’un caractère vif, joueur et enjoué. Deux merveilles. Deux émeraudes dans la main du gueux que j'avais souvent été mais qui se trouvait enrichi tel un Crésus d'un double trésor de malice et de gentillesse.

…Oudini toujours minuscule à deux mois…


... et sa sœur pareillement lilliputienne mais déjà si délicatement féminine…
Les saisons s’écoulèrent aux pas des papattes de mes pétaradants patibulaires peu prétentieux… naissances, encore, douleurs immenses des accidents de la vie, départs vers les étoiles…
Lorsque en octobre 2008, Monsieur Opaque, le mâle dominant, auteurs de beaux essais réussis dans son tournoi d’occupation des jolies nations féminines… tomba gravement malade. Comme son nom l’indique, le rongeur…. ronge… Et lorsqu’il cesse de pratiquer son second sport favori (le premier est attesté par l’imposante surface carrée des maternités de la rue de l’Arsenal), il meurt. Et nous nous sommes battus, lui et moi, pour stopper la course insolente de la marchande de faux et serpes en tous genres.

Un chinchilla qui ne mange plus, s’affaiblit. Et plus il s’affaiblit, plus il se sait un danger pour sa troupe. Il s’exile et, referme la boucle… en ne participant plus aux repas sans lesquels il s’affaiblit, etc… Et il n’existe qu’une solution une fois le traitement vétérinaire enclenchée :


le nourrissage… on pourrait dire le « remplissage »… de force… C’est douloureux pour celui qui en subit le gavage autant que pour le gaveur… car la frontière est étroite entre la sous-alimentation et les excès d’un changement alimentaire qu’elle induit…

… Bis et Isa interpellant Monsieur Opaque pour qu’enfin… il mange !...


Pendant plus de cinq semaines, à raison de quatre, cinq voire six nourrissages (de deux à trois seringues à chaque fois… soit en gros toutes les quatre heures) j’ai obligé Monsieur Opaque à stopper sa cure d’amaigrissement, à se stabiliser, à se… réhabituer à la fonction du « mâchouillage » puisque là aussi, le chinchilla finit par « oublier » que se nourrir c’est d’abord mâcher. Au bord de la rupture, épuisés tous deux… je m’apprêtais à le laisser glisser doucement entre les mailles de la vie… tel que j’avais était contraint de le faire trois ans auparavant avec l’illustre – mais si regretté « Hooligan », le premier de cordée de la longue file de chinchillas…

- lorsque le 29 novembre 2008 sur le coup des 19 h 00, Monsieur Opaque décida de se mettre à table comme un pauvre aigrefin aux ordres avisés du Commissaire Maigret…
Le bonheur ça peut ressembler à ça, un chinchilla qui réapprend la vie :



Tant d’acharnements thérapeutiques pour un cadeau si prodigieux. Je me retournais soudain vers l'autre cage et découvrais,
interdit, la belle "Bis" debout sur ses pattes arrière me fixant du même regard fabuleux que sa maman.


Quelques secondes plus tard, à la place de ce gentil sourire il y eut une bouillie de sang lui barrant ce qui avait dû être sa bouche qu'elle venait de s'arracher contre la limaille d'une grille de sa cage. Je tentais de stopper l’hémorragie avec un peu de coton hydrophile et la portais nuitamment chez le vétérinaire de garde qui la recousue. Malgré quelques seringues d’antibiotiques, je dus admettre que j’allais perdre sa bataille. Une septicémie l'alpagua quelques jours plus tard. Le 04 décembre, je découvris son corps encore chaud, couché dans sa tanière de grilles.

Bis s'était battue avec ses modestes moyens. Impréparée aux combats de la vie par une génétique défaillante autant qu’un caractère qui la portait davantage à la douce folie qu’à l’entretien de sa propre sauvegarde, je n'avais pu lutter avec elle. Les cinq semaines de veille passées à tenter de sauver Monsieur Opaque m'avait tellement épuisé que je n'avais pas eu la ténacité, le courage, l'abnégation, c'est selon, de lui consacrer cinq nuits de veille qui séparaient son accident de son décès. Et pourtant je la chérissais exclusivement, n’y autorisant d’amour gargantuesque que l’affection que je témoignais à Isa, sa maman. Coup du sort. Échange de bons procédés entre la vie qui ramenait à elle Opaque et se payait son écot sur celle de Bis.

Mais il me restait son petit frère, Oudini... Du moins, ce que la vie avait bien voulu en conservé de viable. Car à l'instar de BIS, la poisse autant que ma maladresse, l'inconstance des chinchis ados, un acte étourdi, que sais-je d'autre, avait conduit mon cher Oudini à connaitre dès son enfance, une aventure tragique.

Une nuit de juillet 2007, Oudini s'était échappé une énième fois de sa cage. Alors que j'en constatais le délit, je repérais le maraudeur et le replacer aussitôt dans, la cage... d'en face.



Lassitude, courroux excessif ? Qu'importe. Il était déjà trop tard lorsque je me rendis compte de l'erreur. Les chinchillas sont territoriaux. Monsieur Opaque, bien qu'aveugle, renifla la présence de "l'étranger". Se précipita sur lui, et le mordit atrocement à une cuisse. Lorsque je pus déposer mon pauvre estropié à la clinique vétérinaire, près d'une journée s'était déjà écoulée entre la morsure et le soin que le véto lui prodigua. Ce dernier ne comprenait pas grand-chose au monde des Nac et se contenta de passer une pommade sur la partie endolorie. Le résultat fut catastrophique. Quelques jours plus tard je ramenais mon infortuné à la clinique où un vétérinaire nouvellement arrivé, moins expérimenté mais plus apte à saisir le sens de ce qui se déroulait, constata que la blessure avait atteint des proportions dantesques et qu'une septicémie avait débuté. Malgré deux tentatives de drainage de la cuisse dont les chairs commençaient à scléroser, la gangrène avait débuté son œuvre cadavérique et il fallut se résoudre à amputer la jambe d'Oudini. Il n’avait même pas trois mois…


Il n'était pas le fils d'Isa pour rien. Elle avait été "élevée" en animalerie. Elle avait sans doute du "servir" de « reproductrice". Elle avait conservé de cette terrifiante expérience, une force instinctive d'une rare puissance qu'elle avait léguée à son dernier né. Bis n’avait pas eu cette force, Oudini, amputé, minuscule, amaigri, souffreteux, consanguin, se battit pour survire et contre toute attente médicale... s'en sortit, certes claudiquant, mais toujours aussi vif et prompt à prendre la poudre d'escampette.

Il fallut se rendre à l'évidence. Mes 17 chinchis d'alors (deux doubles naissances en ce même mois de juillet avaient encore accrues les troupes !) atteignant pour six d’entre eux la maturité sexuelle. Le devoir de séparer les garçons des filles puis les garçons trop ardents de leurs compères pareillement obsédés par la "transmission" de leurs gènes, devint évident. Je ruinais mes ultimes économies et achetaient de grandes cages Ferplast que j'équipais en conséquence. Du moins que je croyais les fabriquer de la meilleure manière qui soit, robustes mais légères. Trop peu robustes, et bien trop légères... Je compris au cours des mois d'utilisation que seul un bois dur – tel que l’érable – était à même de résister à mes 17 scies sauteuses émouvantes et mouvantes. J’en commandais 60 planches d’un mètre ( !) à un scierie e Franche Comté et décidais de tout reconstruire.

Mais l'une des cages devait être agencée de façon à rendre les déplacements les plus aisés possibles à mon amputé d'Oudini. Je la réalisais avec beaucoup de soins. Mais qui peut le plus... etc... A peine installé dans son nouvel espace, Oudini trouva le moyen de se coincer la patte postérieure valide entre le bord d'une planche et un alignement de barreaux. Je le découvris au matin, pendu dans le vide, tête en bas, comateux, évanoui puis réintroduit dans sa fulgurante douleur. J'arrivais à le dégager de son piège mais je compris à la manière qui le contraint à se coucher aussitôt sur le flanc que sa jambe valide avait dû terriblement souffrir. Ce qu'en constata également mon jeune vétérinaire qui m'avoua qu'ayant encore du amputer un petit bout de Oudini il faudrait désormais que j'y prenne garde car, (sic) "il n'y avait désormais plus grand-chose à couper".

Mon pauvre chinchi s'en sortit donc claudiquant également de l'autre patte postérieure d'où il avait fallu sectionner le gros orteil central. Et là encore, la conviction instinctive d'Oudini fit ses preuves. Il se rétablit et devint encore plus enjoué et vif qu'avant son malheur, goûtant avec gourmandise les choses de la vie comme seuls le savent ceux qui ont croisé de près le tranchant de la faux de la camarde.



Mais l'étoile qui veillait sur lui tenait davantage de la guirlande de Noël que du fanal de la Providence. Tantôt l'éclairant, tantôt s'éteignant, la voilà qui nous plongeait à nouveau dans la pénombre sépulcrale d'un nouvel affaiblissement lorsque de suintants maux de gorge réduisirent Oudini à une ombre de vivant. Il ne se sustentait plus. Guère musculeux, il devint fantomatique. Je le retapais comme je pus avant qu'une excroissance dentaire ne réduisit notre combat commun. Je le remettais d'aplomb. Et notre bonhomme, d'un courage magnifique, sans une once de plainte, se remettait au travail de la vie, repointait son museau au-delà de l'écume des jours moroses, regagnait à nouveau une partie dont le sort semblait confus et revenait vers nous, digne, vaillant, modeste, sur deux petites pattes et demie plus solide que les colosses de Rhodes et d’Ellis Island réunis, gnome merveilleux que rien ne pouvait désarçonner, sinon le petit câlin d'un index humain sur son front tendu, entre les barreaux de la cage, nos seules timides tentatives d’aveu d’une affection commune.

Lorsque le projet Lilou glissa du dessein à celui de la planche à dessin, et qu'elle ne fut plus qu’à quelques jours de son arrivée ici, Monsieur Oudini fut victime d'une nouvelle accalmie du bonheur. Je le trouvais réfugié au fond de sa cage, recroquevillé sur lui-même. Je l’embarquais à la clinique vétérinaire où on décela une dent suffisamment infectée pour devoir entraîner son extraction. Tentative ontologique éminemment dangereuse chez un rongeur mais rendue obligatoire en son cas précis.

Je ramenais Oudini rue de l'Arsenal, cependant confiant, car jamais le courage de notre ami n'avait été pris en défaut, et je comptais bien sur celui-là pour me permettre de le soigner tout en facilitant l'arrivée de Lilou. Oui mais voilà. Le bonheur est le silence du malheur. Lilou s'installa, plutôt bien, parmi nous. Alors que, discrètement, avec la même délicatesse qu'il avait mis à ne jamais imposer rien d'autre que sa gentillesse, Monsieur Oudini commença pas à pas à tirer sa révérence.

Je constatais qu'il ne se nourrissait plus ? Je fis ce que j'avais fait tant de fois avec d'autres chinchillas. Je le sustentais à la seringue sachant que son aimable caractère ne s'y opposerait pas, quand bien même ce type de gesticulation fut pénible pour lui. De 400 grammes, Oudini avait chuté à 320. Je le savais en danger mais pas à ce point. Je décidais de le rétablir en le nourrissant quatre fois par jour à l'aide de Critical Care. Je le vis rapidement reprendre du poids. Trop rapidement ? Une visite à la clinique St Bernard – auprès du même vétérinaire qui avait fait preuve de tellement d'incompétence en 2008, tenta de me convaincre jeudi le 15 mars que Oudini allait bien. La preuve ? « On sent bien ses petites crottes à travers sa paroi abdominal... »

Justement ! Le lendemain Oudini avait pris quatorze grammes de plus. C'était bien trop en regard des 10 grammes de dopant que j'arrivais à lui faire ingurgiter. Oudini se remplissait, mais ne fabriquait plus... de déchets. La petite usine était en rade. Et chez un chinchilla cela ne pardonne pas. Dès le lendemain soir je débarquais catastrophé à la clinique ou le jeune Docteur Mathieu (celui qui avait réussi les deux amputations) me promis de tenter ce qu'il était possible de faire en commençant par une radio. Je ne me faisais guère d'illusions. La réponse vétérinaire fut à l'instar de l’appauvrissement de tout espoir : pronostic très réservé. Espérance de vie en cas de non défécation : 4 jours au plus. La cause ? Occlusion intestinale. Je me raccrochais au vague espoir de cette petite chinchillatte d'un éleveur de Meurthe et Moselle qui survécut 14 jours durant avant que de s'en sortir puis de devenir maman quelques années plus tard...

Oudini et moi avons lutté. Et ce n'est en rien exagéré de l'avouer ainsi : de toutes nos forces. Mais la force décuplée par le désespoir ne peut rien face à une maladie qui entraine tant de fois sur cent le chinchilla vers l'issue fatale. Oudini se mourrait sous mes yeux. Je décidais de lui offrir sa dernière sortie hors de cage, son ultime bain de sable, car, j'avais lu sur le remarquable site internet des « Chinchillas du Terroin » que l'obligation de la marche pédestre du chinchilla facilitait son transit intestinal. Certes. Mais avec deux pattes et quelques doigts et encombré d'un ventre qui s'arrondissait comme un ballon de méthane, la cause était entendue. Demeurait le délai de carence, de latence, entre l'instant constaté et la déchirure annoncée, l'implosion de sa paroi abdominale. Avec de l'un à l'autre des douleurs innommables et innommés et qui iraient inutilement croissantes.

Samedi le 17 mars, j'ai placé Oudini dans ce qu'il me restait d'un vieux pull acquis il y a très longtemps et dont je n'arrivais pas à me séparer des "restes" et j'ai glissé le "tout" contre moi pour tenter à lui donner un peu de cette chaleur corporelle que son corps ne savait plus transformé, faute de comburant. Et Lilou, délicieuse de discrétion, qui pressentait l'existence d'un drame, qui devinait, pour l'avoir sans doute déjà vécue, que le passage de la mort se précède des vents glacés de l’effroi, s'est glissée, elle aussi, sur, puis dans le lit... contre, tout contre Oudini, lové dans son morceau de laine. Couché ente lui et elle, Monsieur Oudini a passé une étrange et dernière nuit, entouré de tendresse et d'amour, entre un humain maladroit et une chatte devenue subséquemment végétarienne.

Curieux équipage. Curieuse manœuvre comme on, jetterait un pont vers une autre rive, pour en faciliter la probable et désormais inéluctable traversée.

Quelques heures auparavant, alors que je m'étais allongé à même le sol froid de la chambre des Chinchillas dont j'avais évacué toutes les cages afin que Oudini tentât de s'y déplacer encore un peu, mais qu'il restait prostré, tête quasi vissée contre le mur, dans la pareille attitude qu’avait eu mon regretté Victor la veille de son trépas, je l’ai vu se redresser un peu, tenter vaille que vaille un demi-tour, le réussir et de la vitesse dont il était naguère coutumier, malgré son handicap, ou grâce à lui, avec cette démarche de chaloupe malmenée à nulle autre pareille, il s’est précipité vers moi, contre ma poitrine, et il s'y est blotti. Il est des actes dans une vie, qui exprime dans leurs simples gestes, la raison même d’une existence. Il venait, à sa manière de petit bonhomme désarçonné mille fois, reconstruit par lui-même, avec le modeste concours de mon amour, de témoigner dans sa valse hésitante, que la compassion n'est pas seulement humaine, qu'elle nous dépasse tous, qu'elle est une exigence auprès de laquelle nous n'avons qu'à nous incliner, en y reconnaissant le devoir d'humilité et d'animalité, ce dernier terme si galvaudé, mais qui exprime plus que tout autre notre condition, nous sommes du même moule, du même sang, de la même histoire, de la même dépendance, du même mystère, biologiquement pareillement agencé, secrètement pareillement équivalent, disposé là contre notre avis ou notre libre arbitre, dans l’ignorance du pourquoi et du comment, compagnons d’infortunes lorsque nous nous ignorons, et compagnons si fortunés lorsque nous nous rencontrons.

Dimanche le 18 mars, à 18 h 20, à la clinique St Bernard de Mulhouse, le corps d'une seringue s'est surpris à se voir investi d’un long spasme de sang. La pointe fine s’est fichée dans le cœur de Monsieur Oudini. Le liquide rose de la piqure a fini par s’encastrer dans le cœur de mon merveilleux ami.

Nous avons su être, lui et moi, dignes jusqu'au bout. Lui dans sa muette incompréhension face à la douleur qui emportait toute raison. Moi, témoin d'un drame dont je savais qu’il allait marquer à vif ce qu’il me reste à vivre mais dont j’envisageais déjà de vous en faire ce simple témoignage.

Dans la même petite salle de soins de la clinique St Bernard, alors que le soir s’épanchait sur la cime des arbres, à précisément 72 nuits d'intervalles, Victor avait entrepris la même traversée, avait gagné la rive opposée. Victor et Oudini ont atteint l'autre bord. De fait, y en-t-il un seulement ? Je m'en moque. Ils sont en moi, jusqu'à la fin des temps. Et c’est si peu dire que je les aime, tant et tant, mes amours d’infini, mes infinis amours, mes petits pour toujours…

[/b]



[/b]

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Tours de Chats"
Chat
Chat
avatar

Féminin Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 12/06/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 25 Mar 2012 - 20:21

Merci Claude pour ce récit .... pensées de soutien....

je voulais appeler pour des nouvelles .... mais je n'ai pas osé.... d'ici quelques jours peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit of Hooli
Ver de Terre
Ver de Terre
avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/03/2012

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 25 Mar 2012 - 20:53

Chère Danielle, vous pouvez m’appeler sans souci. 7 soirées se sont écoulées depuis le départ d'Oudini. Cela commence à aller un peu mieux. Il va simplement falloir que je me penche un peu plus sur la vie des chinchis : réfection des cages, modification de certaines mauvaises habitudes prises. J'ai déjà préparé de nouvelles photos et les textes les accompagnant pour narrer la vie de Lilou... parmi les perroquets... Lilou, c'est vraiment une fille bien.

___________________________________
Parce que toute caresse et toute confiance se survivent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurence
Protecteur fou
Protecteur fou
avatar

Féminin Nombre de messages : 4328
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 25 Mar 2012 - 21:27

love
courage
et merci pour ce beau récit
tant d'affection, si rare

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamie bibi
Protecteur fidèle
Protecteur fidèle


Féminin Nombre de messages : 2892
Humeur :
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Dim 25 Mar 2012 - 22:44

Merci pour l'histoire de vos ami(es) à 4 pattes, elle est belle et triste en même temps!

Chaque séparation et toujours difficile, courage!


___________________________________
Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix. (Eric-Emmanuel Schmitt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titi
Protecteur accro
Protecteur accro
avatar

Féminin Nombre de messages : 3950
Age : 55
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   Lun 26 Mar 2012 - 10:17

ils sont tous beau Etreinte et j'adore ton récit sur eux Smile merci de nous faire partager ta passion love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonsoir et merci de m'accueillir chez vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les promenades, comment ça se passe chez vous?
» tout nouveau chez vous
» Du coté de chez vous TV
» ça ne se passe pas forcément loin de chez vous.......
» Propose de garder vos chats chez vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPA SAVERNE :: LE COIN DES MEMBRES ET/OU BENEVOLES :: Présentation-
Sauter vers: